Quand le conte se penche sur la gourmandise, malice et délice font bon ménage.
Avoir la fringale, rivaliser pour une bouchée exquise, gagner sa part du gâteau ou y cacher son message, moult mobiles émoustillent nos papilles et attisent le feu de l’imagination.
Voyageurs fourbus ou fauchés, incorrigibles pique-assiettes et habiles cuisinières entrent en scène.

Agnès Devenne : Conte

Jean-Marie Ferrat : Guitares


Détails et tarifs

Télécharger la fiche